• Consolez, consolez mon peuple, Dit votre Dieu. Parlez au coeur de Jérusalem, et criez lui Que sa servitude est finie, Que son iniquité est expiée, Qu'elle a reçu de la main de l'Éternel Au double de tous ses péchés.

    • Ésaïe 40:1-2

    • Il est comme un arbre planté près des eaux, Et qui étend ses racines vers le courant

    • Jérémie 17:8

    • Éternel, mon rocher, ma forteresse, mon libérateur! Mon Dieu, mon rocher, où je trouve un abri! Mon bouclier, la force qui me sauve, ma haute retraite!

    • Psaumes 18:2

Avertissements qui réclament votre jugement

 
 

Salués comme des héros

Beaucoup de Juifs religieux ont récemment salué comme des héros les trois étudiants israéliens qui avaient été enlevés. En effet, leur décès a conduit Israël à engager une guerre contre le Hamas, ce qui a permis de découvrir de nombreux tunnels dont ils ne soupçonnaient pas l’existence. Il s’est donc avéré que ces tunnels avaient de nombreuses ouvertures qui débouchaient directement dans le pays d’Israël et même dans certaines régions très peuplées. Le 17 juillet 2014, trente-trois tunnels ont ainsi été découverts avec plus de soixante sorties aboutissant profondément dans le pays.

La découverte des tunnels et les vies épargnées

Dans l’un de ces tunnels, l’armée a découvert de nombreuses armes, des plans et des uniformes des Forces de Défense Israéliennes. Imaginez combien tout ce matériel aurait pu donner lieu à une entrée facile en Israël, les terroristes du Hamas se déguisant en soldats israéliens et compromettant ainsi la vie de nombreux vrais soldats israéliens, ainsi que de beaucoup de civils. Bien que la mort de ces trois étudiants ait été un évènement des plus tragiques, nous nous devons de regarder plus loin que l’évènement en lui-même, lorsqu’il s’agit de la préservation du pays d’Israël tout entier.

Alors que la mise au jour de ces tunnels a potentiellement sauvé de nombreuses vies, considérons aussi les choses sous un autre angle, l’angle spirituel ; voyant une fois de plus la main de Dieu manifestant Sa puissance pour garder Ses promesses.

Roquettes tirées et manquées

Que pouvons-nous dire à propos de ces roquettes qui ont constamment été tirées vers la terre sainte ? Le blog de Tsahal a signalé que 11000 roquettes ont été lancées sur Israël depuis 2005. Pourtant, si on fait une rétrospective, force est de constater que les dommages ont été tout à fait négligeables. La question que l’on peut alors se poser est celle-ci : comment se fait-il que tant de roquettes aient pu manquer leur objectif ? Bien que l’armée israélienne affirme que 84% de celles-ci ont été interceptées par le Dôme d’Acier, d’autres contestent cette statistique et affirment que pas plus de 40% des roquettes, et peut-être même moins, ont été interceptées (N.Y. Times, Mai 2013).

Et même si nous croyons au pourcentage le plus élevé de 84%, la question est quand même la suivante : qu’en est-il des 16% restants ? Nous parlons ici de 1600 roquettes tirées sur Israël et qui ont pourtant causé si peu de dommages.

Armée de protection ou armée protégée ?

Bien qu’Israël soit considéré comme possédant l’une des meilleures armées au monde, la vérité est qu’elle ne peut pas, par elle-même, garantir la protection ou l’existence d’Israël. Ce pays est non seulement entouré d’ennemis à toutes ses frontières, mais il est aussi truffé de nombreuses petites villes et villages hostiles à l’Etat juif. Cette hostilité n’est non seulement jamais passive, mais en plus, elle est permanente. Le « Times of Israël » du 31 juillet 2014 a rapporté que l’armée elle-même a été étonnée de l’acharnement du Hamas, comme en témoigne le vaste système de piégeage, complètement fou, trouvé dans la Bande de Gaza.

Le Hamas donne l’apparence de progresser après chaque guerre, mais sa force ne réside pas dans son armement, mais plutôt dans sa haine. Tandis que le Hamas représente le Mouvement de la Résistance Islamique (acronyme arabe signifiant « zèle »), en hébreu, le nom « Hamas » signifie « Violence » et celle-ci est devenue son arme la plus féroce.

Israël est ainsi complètement encerclé : le Hamas à l’Ouest , le Hezbollah dans le Nord et à l’Est, les ténèbres de l’ISIS menacent. Tous ces groupes sont animés par une haine qui défie toute logique.

Compte tenu de ces tunnels terroristes, de ces tirs de roquettes meurtrières et de cette haine inexplicable et grandissante contre le peuple de Dieu, il est temps que nous parlions haut et fort de la main protectrice de Dieu sur son peuple.

Ne vous contentez pas de murmurer les avertissements

Ces éléments perturbateurs et intrusifs auxquels nous assistons actuellement en Israël, pourraient-ils constituer un nouvel appel, celui de Dieu à Son peuple ? Un appel typique, tel que ceux qu’Il a lancés si souvent à Son peuple pour le mettre en garde tout au long de son histoire ?

Dans le Livre d’Amos, avant chaque grande calamité qui devait frapper le peuple d’Israël, Dieu lui a répété à cinq reprises ces mots poignants : « Vous n’êtes pas revenus à Moi ! » (Amos 4 :6, 8, 9, 10 et 11). Le Seigneur a envoyé toutes sortes de calamités, chacune d’entre elles ayant un degré croissant de gravité. Au quatrième avertissement, il a rappelé a Israël qu’Il avait permis que ses jeunes hommes meurent afin que le reste du peuple se tourne enfin vers Lui pour recevoir Sa protection (Am.4 :10). Mais hélas, ils ne sont pas retournés à Lui. A la fin de ces avertissements, Dieu a alors dit à Israël : « Par conséquent, je te traiterai de la même manière, Israël, et puisque je te traiterai de la même manière, prépare-toi à rencontrer ton Dieu, Israël ! » (Am.4 :12).

« Prépare-toi à rencontrer ton Dieu » : c’est notre prière qu’Israël prenne garde à tous ces signes et avertissements actuels, qu’il puisse rencontrer le Seigneur comme son Sauveur et ne soit pas tenu de supporter les feux de la Tribulation qui, semble-t-il vont venir très bientôt.

De la violence à la victoire

Pour nous qui croyons en Yeshoua, tous ces évènements sont les signes indiquant la fin et nous invitant vivement à lever nos têtes vers l’Enlèvement à venir. Ces signes exigent une réponse de notre part : le recours à la prière, mais aussi, un redoublement d’efforts pour apporter la Bonne Nouvelle de Yeshoua à notre peuple. Israël doit être averti que c’est seulement au travers du Messie qu’il viendra un temps où : « Il ne sera plus jamais question de violence dans ton pays, ni de destruction et de malheur sur ton territoire. Tu appelleras tes murailles « salut » et tes portes « louange » (Esaïe 60 :18).

Tandis qu’un des mots d’introduction de ce verset est le mot hébreu « Hamas » qui signifie « violence », le mot hébreu « Yeshoua » (Jésus) qui signifie « Salut » se trouve, lui, à la fin de ce verset ; ce nom précis du Sauveur Lui-même. Le peuple d’Israël a besoin de savoir que c’est seulement au travers du Nom que cette protection viendra finalement à lui. La violence sera alors vaincue par la foi dans le Fils qui apportera la victoire de Son Royaume et suscitera ainsi enfin le repos dans le pays d’Israël.

Leave a reply

Your email address will not be published.